Gland blanc

M’en veux pas si j’te calcule pas t’es trop guez
quand j’te vois sur ma vie j’te dis pâle malaise
t’as pas d’corps t’as pas d’voix et ta face y a débat
entre un poulpe et toi y a quoi ?

putain le mec joue la trompette
t’as pas d’mots trop pute pour ouech
j’passe la save au broyeur touche la prime du mesquin
riche de rien les mains pleines de fraiche crache- moi bien.

Connerie à gauche, chiennerie à droite
la charogne te serre le ventre et crève l’écrin
même tes yeux mentent quand tu t’vends
chercher l’asile dans l’champ d’tir, des abus
sur ta poitrine.

Poids mouche agile vise les globes
poids lourd tactile brise-microbe
génère des mares sous les robes
la fente encore et toujours.

Montés sur un tube de viande
les légumes font dans leur jus
passe moi l’sel avant l’plomb j’trie
les culs cherchent encore leur prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *